ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Le Tchad adopte un plan numérique d’un coût de 300 milliards F

Par Journaldutchad.com avec Latribune.fr - 08/08/2017

Pour une période de réalisation de quatre ans, ledit plan suscite bien des interrogations quand on sait que le Tchad fait déjà face à une crise économique sévère

 

Le Tchad vient d’adopter un plan numérique pour la modernisation des services publiques d’une valeur de 300 milliards de F CFA et échelonné sur quatre, de 2017 à 2021. Ce programme «ambitieux» se décline en quinze programmes et soixante projets. Objectif : mettre en place un environnement favorable à l'éclosion du numérique au Tchad qui poursuit son expansion, mais de manière timide.

De manière précise, il est question de couverture Internet maximale et optimale de son territoire. Ce qui nécessite de densifier la quantité et la qualité de la couverture par fibre optique pour atteinte un taux de bande passante par habitant de 1 Mbps.

Une administration moderne pour un service public de qualité
Avec ce nouveau plan, il s'agira également de réaliser des infrastructures techniques de base fiables, véritables catalyseurs de la transformation de l'administration publique tchadienne qui aspire encore à la dématérialisation. Une transformation aux mille vertus. La dématérialisation est le garant d'un service public de qualité. Elle renforce l'efficacité de l'action publique et rapproche davantage l'administration de ses usagers. C'est encore plus vrai quand on sait qu'une bonne partie du travail d'une administration consiste à partager des informations aussi, bien avec les usagers qu'avec les autres services de l'Etat.

Outre la démocratisation du service public, le gouvernement tchadien envisage, vie ce plan, de lutter efficacement contre la corruption et la lenteur des procédures administratives, goulots d'étranglement de l'économie de ce pays de l'Afrique centrale. En 2008, un Plan numérique similaire avait été mis en place. Il finira par être abandonné faute de financements.

 


© ©Droits réservés
Un important investissement sur quatre ans
Cette fois-ci, le Tchad a jugé nécessaire de doter son nouveau plan d'un budget de plusieurs milliards de Fcfa :

«Plus de 375 milliards FCFA sont nécessaires à la mise en place du Plan numérique au Tchad pour les quatre prochaines années», a déclaré mercredi le ministre tchadien des Postes, des nouvelles technologies et de l'information, Mahamat Allahou Taher.

Il faut dire que cet investissement présente peu de risques. Au Tchad, les NTIC par exemple, sont identifiées comme un secteur transversal clé pour l'économie du pays. Un secteur qui regorge de nombreux potentiels, mais encore sous exploité malgré sa libéralisation pour favoriser la concurrence. Seulement, les services proposés par les opérateurs sont encore trop chers et la qualité n'est pas toujours des meilleures.

Si aujourd'hui le marché de la téléphonie mobile tchadien est en plein boom, le taux de pénétration du service (40% en 2014) est encore bas. Un véritable manque à gagner en termes de recettes et un défi majeur pour le Plan numérique 2017-2021.

 
MOTS CLES :  Tchad   Plan Numérique   Internet   Fibre Optique 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués