SOCIéTé  |    

Ndjamena abrite un forum sur ‘’l’inclusion socio-économique durable des Réfugiés''

Par APA - 26/07/2017

L’objectif de ce forum est d’identifier et d'analyser les contraintes qui freinent l’inclusion socio-économique et juridique durable des réfugiés et envisager des solutions à travers un plan d’action

 

Un forum sur ‘’l’inclusion socio-économique durable des Réfugiés au Tchad’’ se tient depuis ce mardi 26 juillet 2017 à N’Djaména à l’initiative du ministère tchadien de l’administration Territoriale et de la Gouvernance Locale en collaboration avec le HCR (haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés).

Pendant trois jours, des représentants des réfugiés de tous les camps installés au Tchad prennent part à ces assises dont l’objectif est d’identifier et analyser les contraintes qui freinent l’inclusion socio-économique et juridique durable des réfugiés et envisager des solutions à travers un plan d’action qui définit l’engagement des différentes parties prenantes sur cette question.

Dans un document de presse, le bureau HCR de N’Djaména, informe que, le Tchad a accueilli des réfugiés de diverses nationalités qui sont arrivés par des vagues successives dont les dernières ont été enregistrées en 2016 dans la région du Lac et en mars 2017 au Sud du Tchad.

Au 30 juin 2017, selon le HCR, sont dénombrés 402.619 réfugiés et requérants d’asile au Tchad dont des soudanais (319.071), Centrafricains (des 69.180), Nigérians (8.343) et des réfugiés urbains (6.025) de différentes nationalités qui vivent à N’Djamena, la capitale.

 


© Droits reservés
Lors de cette rencontre, les participants composés des autorités tchadiennes travaillant directement dans les camps, les réfugiés et les responsables du HCR et autres cadres onusiens, échangeront sur les voies et moyens pour améliorer l’accès des réfugiés à l’emploi au même titre que les nationaux en supprimant les barrières légales et en autorisant leur insertion dans le secteur formel sur toute l’étendue du territoire tchadien.

Le forum doit trouver une solution à la liberté de mouvement des réfugiés à l’intérieur et à l’extérieur du Tchad dans le respect des mesures de sécurité en place et des procédures y relatives.

Les autorités tchadiennes seront appelées à délivrer aux réfugiés des documents leur permettant d’exercer des activités socio-économiques et d’avoir accès aux institutions financières et promouvoir le droit d’installation des réfugiés dans les villes et villages favorables à leur intégration socioéconomique au Tchad.

Selon le HCR, il est important de discuter de l’accès des réfugiés à la terre et mettre en place des mesures de sécurisation puis explorer les possibilités de résidence permanente ou de longue durée ainsi que la naturalisation des réfugiés qui remplissent les conditions exigées par la législation tchadienne.
 
MOTS CLES :  Forum   Réfugiés   Hcr 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués