FOCUS  |     CONSEILS PRATIQUES  |    

Lancement au Tchad d’une campagne contre le ver de guinée

Par APA - 24/07/2017

Au cours de la campagne, la prise en charge de la maladie sera gratuite et 80% de la population tchadienne devrait être sensibilisée sur les signes ainsi que les moyens de la prévenir

 

Une campagne dénommée «Héros du ver de guinée au Tchad» a été lancée samedi soir, à N’Djaména, avec pour objectif de déceler tous les malades du ver de guinée pour leur prise en charge gratuite.

Au cours de la campagne, 80% de la population tchadienne devrait être sensibilisée sur les signes de la maladie, les moyens de la prévenir, sans oublier la remise d’une récompense à toute personne ayant permis l’identification de cas chez une personne ou un animal.

«Toute personne qui vient informer d’un cas de la maladie sera récompensée de 25.000 FCFA. Si la personne atteinte se déclare elle-même, elle sera récompensée de 50.000 CFA. La déclaration d’un cas de chien ou chat, la récompense est de 10.000 FCFA», a promis le coordonnateur du programme national d'éradication du ver de Guinée, Datchindebet Ouakou.


 


© Droits reservés
Selon la ministre de la Santé publique, Ngarbatina Carmel Sou IV, le Tchad fait face au ver de Guinée après être resté neuf années sans avoir de cas humains notifiés entre 2001 et 2009. Malheureusement, «la maladie a réapparu en 2010 et la situation devient encore plus préoccupante en 2012 quand le ver de Guinée devient une réalité chez les animaux comme le chien et le chat», a déploré Mme Sou IV, ajoutant qu’en 2015, plus de 9 cas humains ont été notifiés au Tchad avec 503 infections chez les chiens et 5 chez les chats.

Alors que les pays endémiques comme le Soudan du sud avec 6 cas et l’Ethiopie 3, n’ont pas déclaré des malades, le Tchad, a dit Mme Sou IV, vient de détecter 8 cas chez les humains 587 chez les chiens et 6 cas chez les chats.

Tout en lançant un appel à la communication et à la sensibilisation pour le changement de comportement, la ministre a convié ses compatriotes au respect des moyens conventionnels comme le filtrage de l'eau ou le fait de la bouillir avant consommation, à bien cuire le poisson et les grenouilles, à détecter les animaux infectés avant l'émergence du ver et à l'attachement de ces animaux jusqu'à la guérison complète des plaies.


 
MOTS CLES :  Ver De Guinée   Campagne   Tchad   Sensibilastion 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués