NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     MINUSMA & BARKHANE  |       |    

«Le contenu de ce rapport est grave pour le Tchad et nous le réfutons»

Par RFI - 05/06/2017

Telle est la réaction d'Ahmat Mahmat Assan, ministre tchadien de la Justice, suite à la publication d'un rapport de l'ONU qui met en cause les soldats tchadiens. Détails

 

Il y a quelques jours, le Haut-commissariat aux droits de l'homme des Nations unies et la Minusca ont publié un vaste inventaire de centaines d'exactions et crimes commis contre des civils au cours des crises et conflits successifs en Centrafrique entre 2003 et 2015. Un inventaire qui n'est pas exhaustif mais qui servira de base de travail à la future Cour pénale spéciale, lentement mise en place à Bangui.

La période commence donc avec la rébellion de Bozizé et la chute du président Patassé et s'achève en 2015. Pendant la plus grande partie de cette période le Tchad était particulièrement impliqué politiquement et militairement en RCA.

Et si les exactions commises concernent tous les groupes rebelles, chefs de guerre successifs et combattants de tous bords, des Tchadiens, qu'ils soient militaires, politiques, ou combattants rebelles sont souvent mis en cause dans ce rapport.

A tel point que N’Djamena dénonce un document à charge.

 


© Droits reservés
On en parle avec, Ahmat Mahmat Assan, ministre tchadien de la Justice.

« Le contenu de ce rapport est particulièrement grave pour les autorités tchadiennes et nous le réfutons totalement. Nous avons déjà répondu au Haut-commissariat des Nations unies(…).

(…)Nous ne nions aucun événement : qu’il y ait des actes isolés de bavures militaires, nous voulons quand même et seulement l’objectivité dans le cadre des productions de rapports et nous ne couvrons aucun crime.

S’il y a eu des faits marquants, pénalement soutenus par des preuves, nous sommes prêts à engager dans notre pays et devant nos juridictions des poursuites contre des éléments qui auraient commis des actes graves en Centrafrique ou au Tchad (…) Quand on accuse le Tchad et ses dirigeants et tout le pays dans une sorte de rapport orienté, téléguidé, nous pensons qu’il y a eu des fils conducteurs politiques ayant pour but la déstabilisation et apitoyer la communauté internationale sur la base de crimes qu’auraient commis des Tchadiens…»
.

 
MOTS CLES :  Tchad   Rapport   Réaction   Justice   Onu 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués