SOCIéTé  |    

Rien ne va plus dans la commune du 3ème arrondissement de N'Djamena

Par alwihdainfo.com/ - 31/03/2017

Tout est parti d'un différent. Le maire de la commune du 3ème arrondissement, Sami Michel Micho centralise toutes les activités à son niveau, empiétant sur les prérogatives de ses adjoints

 

Le torchon brûle entre le maire de la commune du 3ème arrondissement de la ville de N'Djamena et ses adjoints, depuis quelques temps dans cette circonscription administrative de la capitale Tchadienne.

Tout est parti d'un différent. Le maire de la commune du 3ème arrondissement, Sami Michel Micho, un fervent militant du parti au pouvoir, depuis sa prise de fonction le 30 juin 2016, a centralisé toutes les activités de ladite institution à son niveau, empiétant constamment sur toutes les prérogatives de ses adjoints.

Ce dernier aurait également pris à mainte reprise des décisions d'une manière unilatérale sans aviser ses collaborateurs, ne les tenant même pas au courant de certaines activités concernant la commune du 3ème arrondissement.

Ce manque de considération et de collaboration de ce maire réputé pour son incompétence notoire et son arrogance inégalée, l'a inévitablement conduit à rompre tout contact avec son adjoint Babikir Ahmat Koulamallah, son secrétaire général Djogui Joël et son receveur Joroubo.

 


© Droits reservés
Après avoir échangé des propos injurieux avec son adjoint, ils ont failli se battre dans l'enceinte de l'administration, n'eut été l'intervention de l'assistance pour les séparer. Par la suite, il aurait invite son adjoint, non loin du marigot d'Ardebjoumal pour un règlement de comptes. Depuis lors, ils se regardent en chien de faïence.

Pour le moment, son adjoint Babikir Ahmat Koulamallah se contente d'une seule prérogative qui est celle de signer les copies d'actes de naissance.

Ce climat de méfiance et de guéguerre permanente ne font que contribuer à saper la bonne marche de la commune du 3ème arrondissement si et seulement si des décisions salutaires et à la fois contraignantes ne seront pas prises par les autorités pour remettre de l'ordre en mettant chacun à sa place, afin d'apaiser les tensions liées à la crise de compétence.

Il est vraiment temps que le MPS choisisse des cadres compétents pour les propulser dans certains postes stratégiques pour la bonne marche de la société plutôt que de coopter des personnes sorties de nulle part, sans aucune compétence et qui se proclament chefs de tout, mais en réalité responsables de rien et, qui participent à la destruction et à la dévalorisation de certaines entités administratives importantes.
 
MOTS CLES :  Tchad   Crise 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués