NATIONALE  |     INTERNATIONALE  |     MINUSMA & BARKHANE  |       |    

Face aux élus du peuple, Marine Le Pen promet “le respect de la souveraineté nationale”

Par tchadinfos.com/ - 23/03/2017

La candidate du Front National s'exprimait ainsi en présence des présidents des groupes parlementaires, dans un discours qu’elle appellera Déclaration de N’Djamena

 

Au palais de la démocratie, la candidate du Front National a été reçue par le président du parlement tchadien, M. Haroun Kabadi. Marine Le Pen a fait un discours devant les membres du bureau de l’Assemblée nationale en présence des présidents des groupes parlementaires. Discours qu’elle appellera Déclaration de N’Djamena.

Selon Marine Le Pen « il faut finir avec l’hypocrisie et les postures intrusives. Presque soixante ans après les indépendances, la France, ni aucun autre pays extra africain, n’est légitime à donner des leçons et à attribuer bon ou mauvais points à un tel ou tel État africain. Il est plus que temps de se débarrasser de cette arrogance »] indique la candidate du front national sous les acclamations des élus tchadiens. « Nous allons mettre fin aux deux points, deux mesures qui caractérisent l’actuelle de la France et nous en tenir à une ligne claire : le respect de la souveraineté nationale » promet la Présidente du FN.



 


© Droits reservés
Marine Le Pen, candidate du Front national en France
Pour Marine Le Pen la France doit redevenir un partenaire pour l’Afrique. Ce pourquoi elle promet que la France consacrera, avant la fin du prochain quinquennat 0,7% de sa richesse nationale à l’aide au développement. Elle dit consacrer un effort majeur spécifique, immédiat et de long terme aux cinq États du sahel. « La France soutiendra les initiatives prises par les Etats dans le cadre de leur organisation commune, le G5 Sahel. » Elle dit avoir pour priorité d’engager un dialogue franc et honnête avec les acteurs du conflit malien.

Marine Le Pen ajoute que « le respect des souverainetés nationales exige que la France s’adresse d’abord aux États africains, qu’il s’agisse de diplomatie ou d’aide au développement. La France en tant que puissance étrangère n’a pas à traiter directement avec telle ou telle organisation de la société en ignorant les autorités de l’État concerné. »

Elle considère qu’en tant qu’outil au service de leur nation, les États africains doivent être les seuls maîtres d’œuvre de l’aide au développement. Tout en travaillant avec les États au bénéfice de leurs populations, la France travaillera aussi directement avec eux pour leur propre renforcement.
 
MOTS CLES :  Tchad   Assemblée Nationale   Visite   Marine Le Pen 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués