SOCIéTé  |    

Grogne sociale au Tchad: protocole d'accord entre gouvernement et syndicats

Par RFI - 09/03/2017

Les deux parties ont trouvé un compromis sur 5 points et s'engagent à poursuivre le dialogue sur les deux points de blocage restés en suspens

 

Après un mouvement de grève des fonctionnaires de 4 mois particulièrement dur, la trêve sociale est prolongée d'un nouveau mois. Le gouvernement et la plateforme syndicale ont signé lundi 6 mars un protocole d'accord, sous la supervision du Comité national du dialogue social. Les deux parties ont trouvé un compromis sur 5 points et s'engagent à poursuivre le dialogue sur les deux points de blocage restés en suspens.

« Nous avons quand même obtenu quelque chose, c'est pour cela que nous prolongeons la trêve », explique Younous Mahadjir, un des leaders syndicaux. Le gouvernement s'engage à payer les salaires à terme échu, les pensions de retraite, les subsides des maîtres communautaires. Reste l'abrogation de la loi du 30 décembre, « une loi qui muselle le droit de grève dans le service public » selon les syndicats. Autre point de blocage : la réduction de moitié des indemnités des fonctionnaires.

 


© Droits reservés
« Si un salaire, ça représente le quart pour certains, deux tiers pour d’autres, quand un quart de salaire part, imaginez-vous ! C’est très important, souligne Younous Mahadjir. Ce qui est certain c’est qu’on ne lâchera pas. C’est un droit acquis, nous n’allons pas le lâcher. On peut discuter pour dire au gouvernement qu’on peut accepter pour un certain temps que le gouvernement puisse imputer, mais que ça restera comme une dette pour le gouvernement qui doit rembourser, évidemment, le moment venu. »

Mais pour Madeleine Alingué, porte-parole du gouvernement tchadien, « il faut négocier. Il faut que chaque partie ait une satisfaction vis-à-vis des points de blocage. Donc, nous sommes dans un moment où il faut donner plus de temps. Les deux parties affichent, je crois, de part et d’autre une très, très bonne volonté dans les discussions. Donc le gouvernement est bien sûr optimiste dans la conclusion de ces négociations ».

Quant à la suppression des bourses pour les étudiants, la question sera négociée ultérieurement au sein d'un comité technique tripartite qui sera bientôt mis en place.
 
MOTS CLES :  Tchad   Gouvernement   Syndicats 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués