SOCIéTé  |    

Tchad: enlèvement d'un journaliste, intimidations envers deux autres

Par AFP - 02/03/2017

Reporters Sans Frontières, par un communiqué de presse se joint d'ailleurs à l’Union des journalistes tchadiens pour dénoncer ces pratiques

 

Un journaliste a été enlevé au Tchad et deux autres subissent des intimidations, a dénoncé Reporters sans frontières (RSF) qui accuse un service de contre-espionnage dépendant "directement" de la présidence d'Idriss Déby Itno.

"RSF se joint à l’Union des journalistes tchadiens pour dénoncer l’enlèvement dimanche de Daniel Ngadjadoum ainsi que les intimidations à l’encontre de deux autres journalistes tchadiens, Eric Kokinangué et Malachie Dionbé, par l'Agence nationale de sécurité (ANS)", écrit l'association de défense de la liberté de la presse dans un communiqué.

Journaliste à Tribune Info, Daniel Ngadjadoum a été enlevé lundi soir à N'Djamena "à la sortie de l’Eglise par deux hommes armés dans un véhicule sans immatriculation et aux vitres teintées", selon RSF. "Personne ne sait où il se trouve depuis".

"Depuis plusieurs jours, les directeurs de publication, Eric Kokinangué de Tribune Info et Malachie Dionbé Mbaigara de Mutations, subissent des menaces téléphoniques provenant de l’Agence nationale de sécurité, le service de contre-espionnage et de renseignements tchadien qui dépend directement de la Présidence", affirme RSF.

 


© Droits reservés
Le secrétaire général de RSF Christophe Deloire, le 11 janvier 2017 à Istanbul afp.com - OZAN KOSE
"Le 25 février au soir, le domicile d’Eric Kokinangué a été perquisitionné par des hommes armés et cagoulés,en présence de sa femme et de ses enfants. Selon le journaliste, absent au moment des faits, sa famille a été très affectée par cette intrusion. Il a expliqué à RSF ne pas comprendre les raisons de cette perquisition", selon RSF.

"Malachie Dionbé Mbaigara est sous pression depuis qu’il a annoncé début février dans son journal qu’il révélerait l’identité des +faux journalistes+ travaillant également pour les services de renseignements. Le 21 février, le journaliste a été kidnappé sur son lieu de travail par deux hommes armés, arabophones, qui lui ont demandé pourquoi il écrivait sur l’ANS, avant de le conduire en voiture à travers la ville et de le relâcher quelques heures plus tard", poursuit RSF.

"Les deux journalistes ont dû depuis entrer en clandestinité", affirme l'organisation.

Le Tchad est dirigé par le président Idriss Déby, au pouvoir depuis 27 ans, un allié de la France et de l'Occident dans la lutte anti-jihadiste au Sahel et dans la région du lac Tchad.
 
MOTS CLES :  Tchad   Enlèvement   Journalistes   Rsf 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

A savoir

  • l

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués