SOCIéTé  |    

Au Tchad, les auteurs de torture et castration prennent 8 ans de prison et seront envoyés à Koro Toro

Par tchadinfos.com/ - 17/02/2017

Les quatre prévenus avaient torturés les 4 jeunes dans la soirée du samedi dernier. Arrêtés, ils étaient présentés à la presse le dimanche 12 février par le procureur de la République

 

Les quatre jeunes arrêtés pour torture et présentés dimanche à la presse par le procureur Mahamat Saleh Youssouf, ont été jugés ce lundi 13 février 2017 en audience correctionnelle du tribunal de grande instance de N’Djamena. Inculpés pour coups et blessures volontaires et administration de substances nuisibles, les 3 sont condamnés à 8 ans de prison ferme et purgeront leur peine à la prison de Koro Toro. Le quatrième prend lui 5 ans de prison ferme et sera aussi envoyé au pénitencier de Koro Toro.

A l’ouverture de leur dossier, les quatre ont été appelés, un à un devant la barre. Après l’introduction d’usage des juges, un des quatre a reconnu avoir administré de l’eau en utilisant un tuyau mis dans la bouche des trois jeunes, torturé et fermé les testicules de ces victimes à l’aide d’un cadenas. Un autre réfute avoir torturé mais a plutôt garder l’entrée de la concession pour empêcher que les voisins viennent secourir.

Parmi les jeunes torturés, un explique aux juges avoir été torturé. Il identifie les quatre comme ses tortionnaires en les indexant. Il a aussi montré des doigts au juge celui qui a cadenacé ses testicules avec ses frères. Les victimes qui exigent que justice leur soit rendue, demandent des dommages et intérêts à hauteur de 20 millions de FCFA.

 


© Droits reservés
Dans ses réquisitions, le procureur de la République, proposent que les quatre bourreaux soient condamnés à 10 ans d’emprisonnement ferme et une amende de 500 000 FCFA chacun.

Dans son délibéré, le tribunal condamne les prévenus à 8 ans de prison ferme pour les trois, et 5 ans pour le quatrième. Tous les 4 purgeront leur peine à Koro Koro.

Les quatre prévenus avaient torturés les 4 jeunes dans la soirée du samedi dernier. Arrêtés, ils étaient présentés à la presse le dimanche 12 février par le procureur de la République. Ils avaient accusé les victimes d’avoir volé une bouteille de gaz butane.
 
MOTS CLES :  Tchad   Torture   Castration   Prison 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués