ECONOMIE ET BUSINESS  |    

Les difficultés économiques du Tchad placent les banques commerciales du pays en situation délicate

Par agenceecofin.com/ - 11/01/2017

La rentabilité des banques opérant au Tchad s'est en effet fortement dégradée entre 2010 et 2015, selon des données de la Commission Bancaire d'Afrique Centrale (COBAC)

 

La rentabilité des banques opérant au Tchad s'est fortement dégradée entre 2010 et 2015, selon des données de la Commission Bancaire d'Afrique Centrale (COBAC), le régulateur du secteur pour la sous-région CEMAC dont le pays est un des membres. Le rendement sur les actifs est passé de 3,2% en 2010 à seulement 1,6% à la fin 2015. Les rendements sur les capitaux ont suivi la même tendance, passant sur la même fourchette de temps, de 32% à seulement 13,1%.

Ces banques font aussi face à un accroissement du volume des créances douteuses. De 9,9% en 2010, elles représentaient à la fin 2015, 16,5% de l'enveloppe globale des prêts accordés à l'économie. Un autre indicateur inquiétant est le fait que la capacité des banques à provisionner ces risques de défauts s'est aussi dégradée, passant d'un taux de provision de 81% en 2010, à seulement 56,1% à la fin 2015.

Enfin on note aussi que les actifs liquides (en cash ou transformables en cash sur le court terme) ont aussi beaucoup diminué. Ils représentaient seulement 26% des actifs totaux en 2015, contre 29% en 2010.

La situation semble s'être agravée en 2016, car le Tchad continue de faire face à des défis économiques importants. Le pays s'était engagé sur d’importantes dépenses dans les infrastructures, couplées à une gestion budgétaire peu transparente et peu efficiente, alors qu'il vivait le boom pétrolier. Entre 2014 et fin 2016, les prix du pétrole ont reculé de plus de la moitié, impactant négativement les revenus budgétaires et en devise du pays.

 


© Droits réservés
Par ailleurs, le pays avait reçu un prêt du négociant suisse de matières premières, Glencore Plc, de près de 1,35 milliards $, officiellement pour permettre à la compagnie nationale pétrolière de reprendre les 25% des parts détenus par Chevron dans le projet Badoit. Cette dette devait être remboursée par les revenus de ce projet, et ils se sont avérés insuffisants.

Le Tchad a donc été obligé de puiser dans sa rente pétrolière. Mais à mesure que le prix du baril baissait, la part de la rente servant à régler la dette a augmenté, passant de 50% à la fin juin 2016 à près de 70% vers la fin de l'année. Dans ce contexte, les revenus pétroliers nets du Tchad ont plongé pour atteindre seulement 25 milliards de FCFA, contre 400 milliards de FCFA, il y a quelques années encore.

A cette situation macroéconomique, il faut ajouter l'insécurité aux frontières qui prive le Tchad de sa deuxième source de revenus qu'est l'exportation de bétail, et qui fait augmenter les coûts d'approvisionnement par voie terrestre. Avant même le sommet de crise organisé à Yaoundé à la fin décembre 2016, le pays avait déjà sollicité et obtenu une aide du FMI.

Mais cela s'accompagne de mesures antisociales. Le gouvernement tchadien veut réduire les effectifs dans la fonction publique et aussi les avantages financiers. Mais en face, les syndicats font la pression et refusent de perdre leurs acquis. Une situation qui va renforcer davantage la difficulté pour les banques à être remboursées.

Selon des sources introduites, certaines d'entre elles sont tellement sous pression, qu’elles envisagent de mobiliser des ressources sur le marché des capitaux. Une des banques, filiale d'un groupe africain, est d'ailleurs citée dans une opération visant à mobiliser jusqu'à 15 milliards de FCFA.
 
MOTS CLES :  Tchad   Crise économique   Banques   Cobac 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués