SOCIéTé  |    

Poursuivi en justice pour avoir critiqué l'Etat de droit au Tchad

Par voaafrique.com/ - 21/12/2016

Il est reproché à Djonga Arrafi d'avoir déclaré à la presse nationale pendant la grève des magistrats qui a duré plus d'un mois, que l'Etat de droit est en vacances au Tchad

 

Le secrétaire général du syndicat des magistrats du Tchad Djonga Arrafi fait l'objet d'une poursuite disciplinaire devant le conseil supérieur de la magistrature.

Il est reproché à Djonga Arrafi d'avoir déclaré à la presse nationale pendant la grève des magistrats qui a duré plus d'un mois, que l'Etat de droit est en vacances au Tchad.

 


© Droits reservés
Au cours d'une assemblée générale, tenue lundi matin, son organisation donne un délai de trois jours au conseil supérieur de la magistrature pour mettre fin à cette poursuite à travers l'inspection générale d'État.

Si rien n'est fait après les trois jours, son organisation se verra dans l'obligation de se faire entendre par tous les moyens légaux.
 
MOTS CLES :  Tchad   Syndicat   Djonga Arrafi 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués