SOCIéTé  |    

Ouverture à N'Djamena d'un atelier sur le financement de la couverture sanitaire universelle

Par APA - 08/12/2016

L’objectif du Plan stratégique national de couverture sanitaire universelle est de faire bénéficier à toute la population de services de santé de qualité, sans grande incidence financière

 

Un atelier sur le financement du Plan stratégique national de couverture sanitaire universelle (PSN-CSU, 2017-2019) du Tchad s’est ouvert mercredi à N’Djamena, en présence de nombreux partenaires techniques et financiers.

L’objectif du Plan stratégique national de couverture sanitaire universelle est de faire bénéficier à toute la population de services de santé de qualité, sans grande incidence financière.

Le Tchad a fait quelques avancées en matière de protection de la population contre les risques financiers liés à la santé, mais force est de reconnaitre qu’elles sont encore à un stade embryonnaire et parcellaire et ne sont pas incluses dans un système d’ensemble dûment organisé, a déclaré à l’ouverture des travaux, le ministre tchadien de la Santé publique, Assane Nguéadoum.

Les barrières financières des populations à l’accès aux soins restent importantes, a-t-il relevé avant d’expliquer que la couverture sanitaire universelle va apporter des innovations au mode de financement des soins de santé, pendant sa mise en œuvre.

 


© Droits reservés
«Le nouveau mode permet aux travailleurs du public et du privé de payer leurs soins de santé à partir des assurances sur leur salaire. Pour les secteurs semi-formels ou informels, avec un revenu pas sûr, ce plan prévoit des mutuelles par le paiement de cotisations leur permettant d’avoir accès aux soins. Il est prévu, aussi des caisses de solidarité pour prendre en charges des Tchadiens démunis», indique le document de la stratégie pour la couverture sanitaire universelle au Tchad.

Le représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Tchad, docteur Pierre Kandolo Wenye, a salué l’initiative du Tchad d’avoir adopté une telle stratégie qui, selon lui, est une thématique de référence à l’échelle mondiale.

Partant de là, il a plaidé pour que l’ensemble de partenaires techniques et financiers soutiennent les efforts du gouvernement dans cette longue marche vers l’objectif visé.

Pour sa part, le directeur de la Coopération suisse, Willi Graf, a rassuré que son pays, grâce à une enveloppe de 25 millions d’euros par an, allait rester aux côtés du peuple tchadien pour l’aider à relever les défis qui se dressent sur le chemin de son développement.
 
MOTS CLES :  Tchad   Atelier   Couverture Sanitaire 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Cinéma: projection du film "La French"
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués