DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |     SITIC-2014  |    

Un allié de la France en difficulté

Par afrique-centrale.fr/ - 22/11/2016

Une nouvelle journée morte à N’Djamena est annoncée ce mardi, après les arrestations survenues dans les rangs du Fonac, la semaine dernière, lors du meeting interdit par les autorités.

 

Allié le plus puissant de la France et de l’Europe contre le terrorisme dans la région du Sahel, le Tchad traverse une grave crise économique qui met en péril un pouvoir toujours plus critiqué. L’opposition politique au président Déby entend surfer sur une situation économico-sociale difficile, mais est victime d’une répression policière stricte. Le Tchad navigue à vue et cela profite à la crise.

A la veille d’une nouvelle journée morte à N’Djamena, l’avenir économique et politique du Tchad est dans tous les esprits. Le pays doit faire face à des problèmes budgétaires si importants que les établissements scolaires pourraient ne pas fonctionner pendant un an faute de pouvoir payer les professeurs et assurer le bon fonctionnement des structures. Plusieurs corporations sont prêtes à rejoindre la grogne et le président Déby a pris soin de rencontrer les magistrats pour les convaincre de ne pas rejoindre une opposition qui grossit. La réélection d’Idriss Déby en avril dernier n’aura été qu’un répit car cette victoire électorale acquise dans un contexte de crise économique n’a pas rassuré des Tchadiens inquiets pour leur avenir.

 


© Droits reservés
Idriss Deby Itno, président du Tchad
L’inquiétude est également palpable à l’étranger car la déstabilisation du pays fait craindre aux alliés traditionnels de N’Djamena un affaiblissement dans la lutte contre le terrorisme. A l’heure où Boko Haram essuie d’importants revers, une perte de contrôle par les autorités profiterait à la secte islamiste. Une perspective dont a conscience le président en exercice et qui lui permet de malmener une opposition qui reste encore assez inaudible à l’étranger. Le Tchad marche sur des œufs car si la situation ne s’améliore pas dans les prochains mois, la vague de contestation pourrait prendre plus d’ampleur et fragiliser, in fine, l’ensemble de la région. Prochain bilan dès mardi avec la journée morte prévue dans les grandes villes du pays et qui doit montrer l’ampleur du mécontentement
 
MOTS CLES :  Tchad   France   Difficulté 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Ciné sous les étoiles – La La Land
Tous les événements

TOUT L'UNIVERS JournalDuTchad.com

SOCIETE

Société

CULTURE

Cinéma
Musique
Livres
Arts

DOSSIERS

Dossiers

L'INTERVIEW

Interview

COMMUNIQUES OFFICIELS

Communiqués